Le glossaire du carrelage

COMMENT CHOISIR SES CARREAUX DE CARRELAGE ET FAIENCE ?

Le format de votre carreau

Le carreau est un produit semi-fini : il ne devient revêtement qu’après la pose du carrelage.
Le format et la proportion de joints ont donc une grande importance sur le résultat visible.
Cependant un carreau de grand format va très bien dans une petite pièce. Il évite de trop la quadriller.

Le carreau doit se faire oublier.

Les carreaux font partie de l’agencement, mais ne doivent pas occulter les autres éléments de décoration, mobilier, tapis, tableaux, etc…

L’originalité du carrelage octogonal.

Combiné avec des cabochons, il est un format classique et original pour les cuisines et les pièces confortables.
Le revêtement de sol possède un caractère plus expressif qu’avec des carreaux de format carré.

Les joints.

La largeur et la couleur du joint influencent le résultat final. Les carreaux rustiques sont posés avec des joints larges.
On évite les joints de couleur (sauf avec les carreaux muraux blancs).

Agrandir une pièce.

Les carreaux clairs contribuent à agrandir une pièce, de même que la pose des carreaux en diagonale. Dans une pièce au plafond bas, mettre des bordures horizontalement, celà élargit votre pièce.

Un mur et deux couleurs.

Si vous utilisez deux couleurs différentes pour vos sols et murs, posez toujours les carreaux les plus sombres au sol.


CONSEILS NETTOYAGE & ENTRETIEN

Nettoyage d'un carrelage : 1ère étape

Dissoudre la saleté en utilisant une quantité suffisante de liquide nettoyant (eau + nettoyant en respectant les proportions indiquées par le fabriquant) et un ustensile approprié (balai brosse, chiffon en microfibres, etc.)

Nettoyage d'un carrelage : 2nd étape

Absorber la saleté dissoute et l’eau sale (avec une serpillière, un chiffon en microfibres, etc.). Toujours absorber l’humidité restante, afin que la saleté dissoute ne sèche pas sur les carreaux ou ne pénètre pas dans les joints.

Produits déconseillés lors de l'entretien d'un carrelage

Ne jamais utiliser de nettoyant à base d’acide fluorhydrique.
Les nettoyants très acides abîment la surface du carrelage tandis que les nettoyants très alcalins attaquent les joints. Pour l’entretien courant, il suffit le plus souvent de passer régulièrement le balai, l’aspirateur ou la serpillière, en utilisant éventuellement des nettoyants universels courants.


NORMES UPEC

Qu'est ce que le classement UPEC ?

Suivant le local à carreler, il convient de choisir le carrelage adapté.
Des tests effectués par le CSTB (organisme de contôle officiel d'état) sur les carreaux céramiques permet de leurs attribuer un classement NF UPEC qui a pour but d'exprimer si un carrelage est approprié a un type de local déterminé.

Ce classement UPEC définit la résistance à l'usure, au poinçonnement dû au mobilier et objets fixes ou mobiles, au comportement à l'eau et enfin au comportement aux agents chimiques courants.

Les locaux sont caractèrisés par ce classement UPEC à 4 lettres munies d'indices croissants (exemple : U3 P3 E3 C2 ) correspondants à des sévérités d'usage croissants. Les carreaux sont caractèrisés par ces 4 lettres UPEC associées d'indices croissants correspondants à des degrés de résitance croissante. Pour les carreaux ayant subis les test, (les fabricants on fait effectuer les tests) le classement NF UPEC est indiqué sur la boite d'emballage.
Un carreau est adapté à un local quand le classement UPEC de ce carreau est au moins égal à celui du local considéré.

La norme NF UPEC n'est pas la seule garantie du bon comportement du carreau dans le temps

  • la pose doit être effectuée dans le respect des règles de l'art (cf. NF P61-202.1, DTU 52.1) et Cahiers de Prescriptions Techniques).
  • l'entretien doit être efficace, régulier et bien adapté
  • une protection efficace contre les éléments abrasifs ou salissants doit être en place (tapis antisalissures etc...)

La résitance à l'abrasion PEI : la norme NF EN ISO 10645-7

La résistance à l'abrasion est égale à la dureté de l'émail sous l'action d'usure provoquée par le cheminement ou par le frottement de corps mécaniques (chariots, etc...). Cette action d'usure par frottement est étroitement liée à la conjugaison des agents mécaniques (semelle en caoutchouc, semelle en cuir, etc...) et abrasifs avec l'intensité du trafic.
En respect de la norme EN ISO 10545-7, les carreaux sont classés en fonction de leur destination d'utilisation à l'intérieur de quatre classes PEI, définies ainsi :

  • PEI II : Produits destinés à des milieux soumis à un trafic très léger et à une abrasion basse : salles de bains, chambres à coucher ; en appartements, salles à manger, séjours sans liaison directe avec l'extérieur.
  • PEI III : Produits destinés à des milieux soumis à un trafic léger avec une action abrasive moyenne : entrées, dégagements, etc... à l'exception des cuisines.
  • PEI IV : Produits destinés à des milieux soumis à un trafic normal : maisons individuelles y compris les cuisines ; immeubles, bureaux publics, restaurants, magasins (excepté le carrelage se trouvant sous les caisses, les comptoirs d'établissements publics et les passages restreints obligatoires).
  • PEI V : Produits destinés à des milieux soumis à un trafic plus élévé ne nécessitant pas la pose d'un grès cérame. La correspondance à la norme UPEC est U2 pour PEI II, U2s pour PEIII, U3 pour PEI IV, et U3s pour PEI V


GLOSSAIRE DU CARRELEUR

Abrasion

Abraser, râper un carreau

Barbotine

Ciment pur (gris) mélangé à l’eau pour les joints de sol

Béton

Mélange grave et ciment (ou chaux, fondu) avec de l’eau

Biseauter

Bord de carreaux taillé obliquement (chanfreiné)

Calpiner

Calpiner signifie representer l'agencement de vos carreaux en cas de composition ou de motif particulier, avec les différentes formes ou couleurs. Cette pratique permet de valider votre projet sur la base plus concrète d'un schéma.

Carrelette

Une carrelette est un outil pour découper des carreaux de carrelage. Il consiste en un plateau, souvent rembourré, sur lequel on place le carreau, et d'un levier coulissant muni d'un diamant de verrier et d'une pièce en Y.
On l'utilise en frottant le diamant sur le carreau à l'emplacement de la découpe à réaliser, ce qui crée une amorce de rupture, puis en appuyant à l'aide du levier la pièce en Y de part et d'autre de la fissure créée. Le carreau est ainsi cassé net.

Casson

Carrelage déclassé que l’on cassait pour les poser

Cabochons

Carreau de petits formats venant dans 1, 2 ou 4 angles de grands carreau

Chape lisse

Mortier tiré à la règle et terminé à la taloche

Chape flottante

Chape dissociée de son support empêchant toute adhérence au sol

Croisillons

Objets en plastique utilisés pour déterminer la largeur des joints et caler les carreaux

Crédence

Partie carrelée entre les éléments de cuisine (plan et dosseret)

Démaigrir

Souffler au petit marteau le chant d’un carreau

Epaufrer

Décollement d’un carreau dans son épaisseur

Epurer

Tracé de l’implantation d’un carrelage avant sa pose

Faïençage

Formation de craquelures de l’émail d’une faïence

Gâcher

Délayer et malaxer un mélange avec de l’eau pour obtenir du mortier

Gabarit

Découpe d’une forme servant de guide par exemple pour une plinthe à gorge à réaliser

Garrot

Bois adouci permettant de lisser l’argile en surface pour la fabrication des carreaux en terre cuite

Jointer

Garnissage des joints (sols et murs)

Laitance

Ciment blanc mélangé à l’eau pour jointer la faïence

Mortier

Mélange sable et ciment (ou chaux, fondu) avec de l’eau

Mortier bâtard

A deux liants souvent chaux et ciment

Mortier frisé

Ni trop sec ni trop humide

Opus certum

Pose régulière d’un dallage

Opus incertum

L'opus insertum qui vise à poser des carreaux cassés, donc informes, afin de créer un motif.

Percuteur à levier

Outil incorporé à la carrelette pour casser les carreaux

Pince de carreleur / Grignoteuse

Une pince de carreleur est une « grignoteuse », c'est-à-dire une paire de pinces dont les mâchoires ont la forme d'un bec de perroquet.
Elle est utilisée pour ébarber les reste d'arêtes saillantes d'une coupe de carrelage ou de faïence, ou bien, très souvent, lors de découpe spécifique (un trou de passage de tuyau), elle sert à agrandir une découpe circulaire ou en arrondi, en fragmentant par éclats les arêtes saillantes de la coupe.

Ragréer

Produit auto-lissant de quelques millimètres d’épaisseur. En termes de bâtiment, le ragréage est l'opération consistant à mettre un enduit de finition sur une surface maçonnée brute, neuve ou restaurée dans le but de l'aplanir.
Elle s'appuie sur des mortiers (prêts à gâcher) qui rattrapent les imperfections et les dénivelés. Après ponçage la surface peut alors être mise en peinture. On effectuera par exemple un ragréage autour des baies, après le placement des châssis pour refermer l'enduit jusqu'aux huisseries. On utilise aussi le terme de resserrage pour cette opération.
Le terme de rebouchage est plutôt réservé aux opérations sur des enduits anciens dégradés.

Talocher

Passer la taloche (planche de bois avec une poignée)

Talonner

Taper avec le manche de la truelle sur le carreaux

RETROUVEZ LE CARRELAGES AU NATUREL DANS NOS SALLES D'EXPOSITIONS

  • Espace Aubade
  • Comtat et Allardet
  • Matériel électrique Comafranc